Chargement en cours

  • Bonne année 2020

    Nous vous souhaitons une bonne année 2020 ! Continuons à construire un avenir plus durable pour notre planète en développant des solutions qui ont un impact positif sur l'environnement !
  • Journée Mondiale du handicap : SUEZ à l’écoute de tous

    D’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), plus d’un milliard de personnes sont en situation de handicap en 2019. Parmi ces personnes, 20% traversent des difficultés fonctionnelles dans leur vie quotidienne. Les déficiences visuelles et auditives sont les plus répandues.
  • Des rencontres pour co-construire avec nos clients les solutions digitales de demain

    Les rencontres digidays, lancées il y a plus d’un an chez SUEZ, ont pour objectif de réduire la distance entre les concepteurs de solutions digitales et leurs utilisateurs. Elles sont l’occasion pour nos collaborateurs mais aussi nos clients d’échanger sur leurs attentes et besoins en termes de digital.
  • TWITTER

    1550 km de réseau d’eau, à Velleron dans le #Vaucluse, ont été nettoyés grâce à de la glace pillée 🧊 C'est le procé… https://t.co/vPjGza9tvH

    SUEZ France Il y a une heure
  • Devenir acteur d’une nouvelle agriculture, plus verte, utilisant du phosphore issu des eaux usées

    Il y a urgence, l’ONU prévoit une augmentation de 70% de la consommation de phosphore dans le monde d’ici 2050, essentiellement lié à la demande pour l'industrie alimentaire et l'agriculture.
  • 5 000 Milliards

    C'est le nombre de particules qui flottent dans les océans. Les microparticules de plastique trouvées dans le 7e continent se dégraderaient en nanoparticules trente mille fois plus petites que l'épaisseur d'un cheveu, extrêmement difficiles à collecter.
    [Expédition 7e continent, mars 2016]

  • Qualité de l'eau potable : micropolluants et microplastiques, ce qu'il faut savoir

    On les dit toxiques et dangereux, on les soupçonne d’être cancérigènes ou de perturber le système endocrinien. Les micropolluants organiques sont très nombreux dans notre environnement. La commission européenne a recensé pas moins de 110 000 molécules différentes !
  • L’open data est mort, vive les plateformes de données

    Le Big Data est mort et la croissance exponentielle des objets connectés se fait toujours attendre. Pourtant, les données sont bien présentes et font l’objet de toutes les attentions dans les premiers projets de villes intelligentes. Car la question désormais n’est plus seulement de les collecter ou de les utiliser, mais plus encore, de les partager. La ville smart et connectée en dépend, car aucun acteur ne détient toutes les informations. Tant d’opportunités que les territoires veulent saisir afin de poursuivre leur développement. Dijon, Saint-Etienne, Marseille, Angers, les villes comprennent progressivement l’intérêt de la donnée et de sa circulation, mais à quelles conditions ?