Chargement en cours

  • Concilier développement économique et préservation du littoral : découvrez le dispositif de revalorisation environnementale et économique du littoral marseillais

    Le littoral de la Métropole Aix-Marseille-Provence est stratégique pour le développement du territoire car il concentre des enjeux écologiques, économiques et sociaux majeurs. En effet, avec près de 180 km de côtes maritimes regroupant 55 sites de baignade, le littoral de la métropole concentre 33% de la population de la Métropole, avec des affluences pouvant atteindre 10 millions de touristes par an. Pourtant cet espace est caractérisé par une forte vulnérabilité aux risques d’inondations, renforcée par les aléas du changement climatique, et pouvant entrainer le déversement d’eaux pluviales non traitées dans le milieu naturel.
  • Entre enjeux touristiques et événements climatiques : comment la ville de Biarritz préserve ses eaux de baignade

    Pour cette station balnéaire de 30 000 habitants dont la population est multipliée par 4 en été, la fermeture d’une plage pour cause de pollution n’est pas sans conséquences pour la ville, son attractivité et son tourisme. Une des causes identifiées : des orages de plus en plus intenses et fréquents qui entraînent le déversement des eaux de pluies polluées dans la mer. Face à ce phénomène, l’Agglomération Côte Basque Adour (ACBA) a choisi d’équiper son réseau du système AQUADVANCED® Assainissement de SUEZ.
  • Comment protéger les réseaux d’eau potable des risques de malveillances ?

    L’eau est l’aliment le plus contrôlé en France avec pas moins de 54 critères de potabilité. Ainsi, assurer l’accès à l’eau potable généralisé et de manière permanente pour tous est un engagement de tous les instants. De ce fait, il est capital de s’assurer que les installations soient bien protégées afin de ne pas mettre en jeu la sécurité des biens et des consommateurs. Quelles solutions existent-ils pour éviter ces risques de malveillance ?
  • Comment évaluer les émissions des gaz à effet de serre des services de l’eau et de l’assainissement ?

    Atténuer les effets du changement climatique et limiter l’augmentation des températures sur le globe, passe par la limitation des émissions de gaz à effet de serre, en mettant notamment en place de modes de production ou de consommation plus responsables. Mais pas toujours facile de comptabiliser ces émissions de gaz à effet de serre. C’est pour répondre à ce besoin que L’Ademe a publié des guides sectoriels, afin de donner un cadre méthodologique aux calculs de ces émissions par secteur français. Explications.
  • Comment faciliter la collecter des bouteilles et flacons plastiques en France ?

    Parce qu’une trop grande quantité de flacons et bouteilles et plastique échappent encore à la collecte et donc au recyclage, un système innovant et incitatif, encourageant l’action des éco-citoyens a été imaginé : le kiosque RECO. Il en existe aujourd’hui 100 sur toute la France et a permis de récolter 100 millions de bouteilles et flacons en plastique soit plus de 2 800 tonnes en 2018. Retour sur ce succès
  • AQUADVANCED® : les réseaux d’eau d’Alger placés sous haute surveillance

    Depuis 2006, SUEZ s’est associé à la SEAAL (Société des Eaux et de l’Assainissement d’Alger) pour offrir aux Algérois qui ne connaissaient jusqu’alors qu’une distribution discontinue, un accès à l’eau potable 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Un vrai challenge dans cette région particulièrement aride, où la ressource en eau est critique et l’urbanisation galopante. C’est donc dans un contexte complexe qu’en 2016, SEAAL a choisi de s’équiper d’AQUADVANCED® Réseaux d’Eau, une solution logicielle temps réel dédiée à la gestion de la performance du réseau et à la préservation des ressources en eau. Pari réussi.
  • Quelle est la perception des français de l'eau et de son service en 2018 ?

    Depuis maintenant 22 ans, le CIEAU (centre d’information sur l’eau) recueille l’opinion du grand public sur l’eau et son service afin de mieux comprendre les attentes des consommateurs, percevoir leur opinion mais aussi réfléchir aux problématiques de l’eau sur le territoire.
    Cette enquête nationale est un formidable panorama sur de très nombreux sujets : perception du prix, goût, qualité de l’eau, satisfaction envers les services de l’eau…
    Petit tour d’horizon sur les résultats de l’étude (réalisée du 23 avril au 17 mai auprès de 2 506 individus) annoncés en décembre dernier.
  • Infrastructures de l’eau, un patrimoine à sauvegarder

    Les conclusions de la première séquence des Assises de l’eau, rendues publiques le 29 Août dernier par le Premier ministre, ont abouti à la décision, celle d’une accélération des travaux de renouvellement des infrastructures via la mise en place de nouveaux schémas de financement. Dans ce contexte, les diverses solutions techniques développées par le Groupe SUEZ constituent un moyen de faciliter la mise en œuvre des chantiers et d’améliorer l’efficience des investissements.
  • Les Assises de l'eau, entretien avec Jean Launay

    La vétusté de certaines infrastructures et le retard pris dans le renouvellement des réseaux, pourraient avoir des répercussions sur la qualité et la distribution de l’eau. Jean Launay, coordinateur général des Assises de l'eau, Président réélu du Comité national de l’eau et du Partenariat français pour l’eau, ancien député de la deuxième circonscription du Lot de 1998 à 2012 et maire de Bretenoux de 1989 à 2014, revient sur les attentes des différentes phases des assises de l’eau. Entretien.
  • Maîtriser la corrosion pour préserver l’eau et les conduites en distribution

    Il est aujourd’hui bien établi que l’eau interagit avec les matériaux dans le réseau et que la corrosion joue un rôle majeur dans cette problématique. En effet, cette action peut provoquer une dégradation de la qualité de l’eau au robinet des consommateurs mais également une dégradation accélérée des conduites. Zoom sur un phénomène que SUEZ sait maîtriser.