Chargement en cours

  • Et si les compteurs communicants ON’connect™ permettaient de réaliser des économies en eau et en énergie ?

    Parvenir à faire des économies sur les charges fixes n’est pas toujours facile. Pourtant, des leviers existent notamment grâce à l’analyse avancée des données de l’eau. Une connaissance fine des habitudes de consommation permet en effet de mieux maîtriser sa consommation d’eau chaude sanitaire pour réduire à la fois les dépenses en eau et en énergie. Un bénéfice économique et environnemental.
  • Le renouvellement des canalisations, un des axes d’amélioration de la performance des réseaux

    Selon le ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, les réseaux de distribution d’eau présentent des pertes de plus de 20 % en moyenne. Les fuites d’eau sont l’affaire de tous : consommateurs, collectivités, opérateurs des services d’eau. Réduire les pertes en eau des réseaux répond en effet à des enjeux environnementaux, économiques, sanitaires et de continuité de service.
  • Comment la nature peut-elle inspirer une gestion durable de la ressource en eau ?

    La journée mondiale de l’eau est l’occasion de mettre à l’honneur une ressource fragile, d’attirer l’attention sur la nécessité de la préserver et de promouvoir sa gestion durable. Pour l’édition 2018, l’ONU a choisi la thématique : « La réponse est dans la nature ».
  • L’eau en montage, une gestion complexe

    L’image d’Epinal laissant à penser que les manteaux blancs neigeux des montagnes assurent aux stations une ressource en eau inépuisable et accessible est loin de la réalité. Les défis sont plus nombreux qu’il n’y paraît et il est important de mettre en place des solutions capables de satisfaire les différents usages en eau auquel elles doivent répondre. En effet, cette performance de la gestion des ressources en eau à la montagne constitue un enjeu majeur pour le développement des stations de ski puisqu’elle conditionne l’accueil du public, la préservation du milieu naturel et les conditions d’enneigement des pistes.
  • Agde réutilise ses eaux usées pour arroser son golf

    Entretien avec Gilles d'Ettore qui, depuis le début de son mandat a engagé sa ville dans une politique ambitieuse de gestion globale du cycle de l’eau afin de mieux préserver la ressource en eau. Un esprit visionnaire qui lui permet aujourd’hui de proposer aux Agathois l’arrosage du golf avec les eaux usées traitées de sa station d’épuration.
  • Le potentiel de l'eau circulaire pour les collectivités

    L’eau est une ressource fragile dont la réutilisation et la valorisation offrent des perspectives encourageantes pour sa préservation. Réalimenter les nappes et réutiliser l’eau usée traitée sont des solutions alternatives qui limitent les prélèvements tout en assurant une eau de qualité et en quantité. Découvrez des dispositifs exemplaires ainsi qu’un outil innovant pour dépolluer l’air tout en créant de l’énergie verte.
  • Eau de Paris : les compteurs intelligents prennent la relève

    Pionnière en la matière, Eau de Paris, l'entreprise publique en charge de la production et de la distribution de l’eau de la capitale, renouvelle son infrastructure de compteurs intelligents installée en 2005. Ce système de communication radio permet de relever automatiquement et à distance les consommations d’eau de plus de 2 millions de Parisiens. Avec son offre ON’connect™,SUEZ a remporté l’appel d’offre, dont les clauses techniques étaient particulièrement novatrices et exigeantes.
  • SUEZ vous donne rendez-vous au Salon des Maires et des Collectivités Locales

    Du 21 au 23 novembre les équipes de SUEZ vous attendent sur le stand P47 et P49 dans le pavillon 3. A cette occasion, vous pourrez rencontrer les experts de SUEZ sur le stand et assister à des conférences thématiques.
  • Connaissez-vous le Lab SUEZ?

    Ce dispositif est entièrement dédié à l’accélération et à la concrétisation de la démarche d’innovation des intrapreneurs de l’activité Eau France de SUEZ. Le Lab SUEZ est un espace d’expérimentation de nouvelles idées pour les collectivités, industriels ou consommateurs, idées proposées par des collaborateurs du groupe, les «intrapreneurs».
  • Et si la méthanisation était la bonne alternative aux énergies fossiles ?

    L’enjeu ? Répondre aux engagements de l’Europe, qui visent à améliorer l’efficacité énergétique, à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à privilégier les énergies vertes, à l’horizon 2020.