Chargement en cours

  • Et si les compteurs communicants ON’connect™ permettaient de réaliser des économies en eau et en énergie ?

    Parvenir à faire des économies sur les charges fixes n’est pas toujours facile. Pourtant, des leviers existent notamment grâce à l’analyse avancée des données de l’eau. Une connaissance fine des habitudes de consommation permet en effet de mieux maîtriser sa consommation d’eau chaude sanitaire pour réduire à la fois les dépenses en eau et en énergie. Un bénéfice économique et environnemental.
  • Les Français satisfaits et confiants dans l’eau du robinet

    Les Français disent avoir confiance dans l’eau du robinet (80% en 2017*) et sont de plus en plus enclins à en consommer (64% des Français déclarent boire de l’eau du robinet*).
  • Comment maintenir un haut niveau de qualité de l’eau du robinet ?

    L’eau distribuée en France répond à 54 critères de potabilité, définis par les autorités sanitaires françaises dans le respect des directives européennes, sur la base des recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).
  • Connaître la qualité de l’eau 24h/24 et 7j/7

    Les abonnés au service de l'eau reçoivent, une fois par an, une synthèse sur la qualité de l’eau distribuée l’année précédente.
  • Vers un standard de la télé relève ?

    Il existe aujourd’hui peu de normes dans le secteur de l’IoT. Dans l’univers des réseaux bas débit par exemple, nombre d’acteurs utilisent la radiofréquence 868 MHz via des protocoles plus ou moins ouverts pour adresser les usages les plus variés. En l’absence de standard, les solutions se multiplient, et avec elles, la prolifération des infrastructures au détriment de la qualité des communications, des coûts et de l’ouverture technologique. Il semblerait pourtant que le secteur du comptage intelligent, dit smart metering, s’organiserait pour favoriser l’interopérabilité de ses réseaux.
  • Comment aider au développement de demain ?

    Préserver la ressource en eau est un enjeu majeur au service duquel le programme SUEZ Agir pour la ressource en eau récompense chaque années des projets innovants.
  • Le potentiel de l'eau circulaire pour les collectivités

    L’eau est une ressource fragile dont la réutilisation et la valorisation offrent des perspectives encourageantes pour sa préservation. Réalimenter les nappes et réutiliser l’eau usée traitée sont des solutions alternatives qui limitent les prélèvements tout en assurant une eau de qualité et en quantité. Découvrez des dispositifs exemplaires ainsi qu’un outil innovant pour dépolluer l’air tout en créant de l’énergie verte.
  • Eau de Paris : les compteurs intelligents prennent la relève

    Pionnière en la matière, Eau de Paris, l'entreprise publique en charge de la production et de la distribution de l’eau de la capitale, renouvelle son infrastructure de compteurs intelligents installée en 2005. Ce système de communication radio permet de relever automatiquement et à distance les consommations d’eau de plus de 2 millions de Parisiens. Avec son offre ON’connect™,SUEZ a remporté l’appel d’offre, dont les clauses techniques étaient particulièrement novatrices et exigeantes.
  • La Smart City sera humaine ou ne sera pas

    Le 21ème siècle « sera le siècle des villes ou ne sera pas » s’était exclamé l’ancien Secrétaire Général de la francophonie, Abdou Diouf. Nombre de projets d’urbanisation et d’amélioration de la qualité de vie en ville en témoignent, et pour accompagner ces changements, les initiatives de Smart City émergent. Pourtant, associer la gestion de la ville aux nouvelles technologies suscite encore des inquiétudes au sein de nos sociétés hyper connectées. Face à ces enjeux et ces contradictions, quelle est la place de l’humain dans la ville de demain ?
  • API : le véhicule tout terrain des données

    Toute organisation, publique ou privée, doit aujourd’hui se repenser à la lumière des possibilités offertes par le digital : nouveaux produits, nouveaux business models, nouvelles organisations du travail…Au cœur de cette transformation se trouve la donnée, or noir de l’ère numérique. Or celle-ci ne donne sa pleine mesure que lorsqu’elle circule, d’un utilisateur à l’autre, d’un système interne vers une application externe. C’est dans ce contexte que les APIs (Application Programming Interfaces) révolutionnent l’architecture informatique en permettant à des applications de s’échanger mutuellement de l’information et des services.