Chargement en cours

Crues 2016 : SUEZ engagé au service des collectivités et des citoyens

Crues 2016 : SUEZ engagé au service des collectivités et des citoyens

Publié le 22 juin 2016

Juin 2016, des pluies diluviennes s’abattent sur l'Ile-de-France et la région Centre pendant plusieurs jours, les rivières sortent de leurs lits, des rues sont inondées, de nombreuses habitations sont envahies par l’eau.

Pour faire face à ces catastrophes naturelles, SUEZ s’est mobilisé pendant plusieurs jours, une cellule de crise nationale a été organisée pour coordonner les cellules régionales, elles-mêmes en lien avec les préfectures, les Agences régionales de santé et les collectivités. 

200 collaborateurs ont été mobilisés en astreinte nuits et jours et plus de 1000 collaborateurs ont œuvré sur le terrain pour assurer la continuité de service, lutter contre les inondations et préserver les installations. La solidarité en interne s’est organisée grâce aux renforts venus de deux régions proches (Picardie et Bourgogne). Grâce aux centres de pilotage intelligent VISIO, les interventions ont été hiérarchisées et pilotées en temps réel, permettant aux équipes de gagner en réactivité et en efficacité.

En Ile-de-France, les réseaux interconnectés, conçus pour fonctionner même en cas de crues, ont permis de faire fonctionner la solidarité entre les usines et les réseaux et d’éviter à plus de 200 000 foyers de se retrouver sans eau. Les populations ont été régulièrement tenues informées, par messages téléphoniques. Elles ont été incitées à réduire leurs rejets d’eaux usées pour éviter de sursaturer les réseaux et limiter l’impact sur l’environnement.

En dehors de l’Ile-de-France, les habitants de certaines communes ont été alertés par message téléphonique, de ne plus consommer d’eau et de s’approvisionner en bouteilles, plus de 20 000 bouteilles d’eau ont ainsi été distribuées dans le Loiret.

Près de 10 groupes électrogènes et 50 pompes ont été utilisés durant toute cette période pour permettre notamment aux installations de fonctionner normalement et éviter les débordements et inondations de points stratégiques (routes nationales, postes électriques, sites industriels, etc).

Le service d’eau potable a ainsi pu être maintenu pour près de 3 millions d’habitants.

Un réseau d'eau potable interconnecté

POUR CONTINUER LA LECTURE

  • Un colloque pour répondre aux défis des crises de la ville et des futurs de l’urbain

    Du 3 au 6 mai prochain, SUEZ organise avec ses partenaires un colloque au Centre culturel international de Cerisy (50). Des témoignages d’élus, d’architectes, de chercheurs et d’écrivains, rythmeront ces journées et apporteront un éclairage et des éléments des réponses aux défis posées par les inégalités urbaines. Participation sur inscription.
  • Comment anticiper et gérer les risques d’inondation avec les collectivités ?

    Lors des dernières inondations, la Seine atteignait son point le plus haut avec un niveau de 5,84 m. Ce niveau, comparable à la crue de juin 2016, et bien loin de celui de 1910 (8,62 mètres), aura pourtant su inquiéter les habitants de la région Parisienne. La crue, survenue à peine trois semaines après la date d’entrée en vigueur du transfert de la nouvelle compétence Gemapi (gestion des milieux aquatiques et préventions des inondations) aux EPCI, fait directement entrer les collectivités dans le vif du sujet en les confrontant aux enjeux liés à cette obligation.
  • Singapour fait face aux orages

    Avec près de 2400 mm de précipitations annuelles la presqu’île de Singapour connaît une problématique de gestion des eaux pluviales critique. Les pluies tropicales intenses et quasi quotidiennes mettent en effet à rude épreuve les infrastructures de rétention, menaçant d’inondation une population urbaine très dense (5,5 million d’habitants) et en perpétuelle croissance. L’impact des eaux de pluies chargées en pollution est également un enjeu majeur pour ce pays touristique, soucieux de la biodiversité de ses milieux naturels.