Chargement en cours

De l’eau et des déchets sur Instagram

De l’eau et des déchets sur Instagram

Publié le 16 janvier 2019

Avec 1 milliard d’utilisateurs mensuels actifs dans le monde, Instagram s'impose aujourd'hui comme un média social de premier plan. Cette plateforme de référence attire chaque jour de plus en plus de personnes friandes de découvrir des univers proches de leur centre d’intérêts à travers le traitement graphique de la photo et la vidéo. Consciente de la force évocatrice de l’image, SUEZ investit Instagram pour parler des métiers de l’eau et du recyclage.

Plébiscité par le plus grand nombre, aussi bien les utilisateurs que les bloggeurs ou les entreprises, pour sa capacité à créer du lien, interagir et parler de son secteur de manière différence, SUEZ France a ouvert son compte Instagram début janvier. En complétant sa présence sur les réseaux sociaux, le groupe souhaite mettre à l’honneur le quotidien de ses collaborateurs et clients en présentant les coulisses de ses métiers et infrastructures. L’occasion, aussi, de toucher la cible des jeunes actifs pour les sensibiliser à la protection de la ressource et leur donner envie de rejoindre l’univers riche de l’eau et des déchets grâce à nos et vos plus beaux clichés et nous faire connaître du grand public.

Vous pouvez dès à présent vous abonner au compte en cliquant sur le lien suivant et, si vous voulez que vos photos soient repostées, n’oubliez pas de nous tagguer avec le #suezfrance.

POUR CONTINUER LA LECTURE

  • REUT: golf du Cap d'Agde arrosé par les eaux usées traitées

    La station du Cap d’Agde, qui héberge 250 000 touristes par jour en saison estivale, est confrontée à la raréfaction de sa ressource en eau. Un leader du recyclage des eaux usées dans le monde, SUEZ met son expertise au service de la ville d’Agde pour arroser le golf du Cap d’Agde avec des eaux usées traitées (REUT). L’une des premières références de REUT en France, cette solution innovante permettra d’économiser 200 000 m3 d’eau potable en période estivale
  • Qualité de l'eau potable : micropolluants et microplastiques, ce qu'il faut savoir

    On les dit toxiques et dangereux, on les soupçonne d’être cancérigènes ou de perturber le système endocrinien. Les micropolluants organiques sont très nombreux dans notre environnement. La commission européenne a recensé pas moins de 110 000 molécules différentes !
  • Garantir une bonne qualité des eaux de baignade, un enjeu sanitaire, environnemental et économique.

    L’été, la population augmente considérablement dans les zones littorales, où les touristes profitent pleinement des activités balnéaires. La haute fréquentation des plages nécessite un dispositif adapté pour préserver la qualité des eaux ; car les plages constituent un milieu fragile et sensible qu’il convient de suivre de près.