Chargement en cours

Eaux usées et énergie : les citoyens contribuent à la transition énergétique des territoires

Eaux usées et énergie : les citoyens contribuent à la transition énergétique des territoires

Publié le 15 octobre 2018

La méthanisation est un outil majeur de la transition énergétique. Mise en œuvre depuis plus de 40 ans sur les usines de traitement des eaux usées, c’est une filière mature et maitrisée. Hier Usine de traitement des eaux usées, aujourd’hui Usine de valorisation des eaux usées, elle répond aux nouveaux enjeux des territoires, et produit des ressources alternatives, renouvelables, comme le gaz vert. Explications

Qu’est-ce que la méthanisation ?

Le processus d’épuration des eaux usées amène à la production de boues, une matière organique fermentescible. Le principe de méthanisation consiste à transformer cette matière organique en biogaz par un procédé biologique naturel dans un ouvrage étanche, agité et chauffé que l’on appelle le méthaniseur.

Hier réservée aux installations de grandes capacités, les solutions technologiques ont évolué pour s’adapter aux usines plus petites de capacité inférieures à 50.000 Equivalents Habitants. Une évolution qui a permis à des collectivités de mettre en place des solutions énergétiquement vertueuses sur leurs usines avec la méthanisation ; Une solution qui a pu être mise en place par les collectivités de Folschviller, Weyersheim, Hagondange ou encore Villiers St Frédéric.

Ainsi, la méthanisation constitue pour les usines de traitement des eaux usées, un outil majeur et indispensable de l’usine de demain à énergie positive.

Capitaliser sur la méthanisation en passant du biogaz au biométhane :

Après l’optimisation de la méthanisation elle-même, le 2ème enjeu est de produire le plus d’énergie possible avec le biogaz, une énergie renouvelable, un gaz vert.

Dans le paysage des énergies renouvelables, nous savons valoriser l’énergie solaire, éolienne et hydraulique pour produire de l’électricité. La seule possibilité de produire du gaz vert alternatif au gaz naturel fossile, est de le faire à partir du biogaz produit par méthanisation de la matière organique.

Pour les usines de traitement des eaux usées, la règlementation permet depuis juin 2014, d’injecter au réseau de gaz naturel (Grdf) le biométhane issu de l’épuration du biogaz. Ainsi, l’usine de Strasbourg, la première de ce type en France et inauguré en septembre 2015, a ouvert la voie et d’autres collectivités :  Grenoble (Aquabiogaz – SUEZ), qui permet de produire l’équivalent de la consommation annuelle de 60 bus au GNV, puis Annecy (SUEZ), lui ont emboité le pas.

Le biométhane, quels bénéfices pour le territoire ?

La biométhane issu de la méthanisation des boues d’une ville de 100 000 habitants permet pendant 1 an de chauffer 900 foyers BBC ou d’alimenter en biocarburants 20 bus, 20 bennes à ordures ou plus impressionnant encore, 100 véhicules légers ! Cette alternative présente un avantage : ce carburant vert, non fossile, est totalement décarboné et permet une réduction de 80% d’émissions de gaz à effet de serre ainsi qu’un bilan neutre en matière de dioxyde de carbone (CO2). C’est aussi un atout de santé publique avec une réduction de 80% des émissions d’oxyde d’azote et l’absence d’émissions de particules fines. Mais c’est également un atout cadre de vie puisque les moteurs génèrent deux fois moins de vibration que les moteurs diesel. Des bénéfices non négligeables qui ont poussé certaines villes à remplacer leur flotte de bus ou de véhicules légers par des véhicules gaz.

L’enjeu de la méthanisation est important et nombreuses sont les collectivités qui pris ce tournant. Les collectivités de Strasbourg, Grenoble, Annecy, Angers, Quimper, Les Mureaux, Hagondage, Mulhouse, Villiers St Frédéric, La Roche sur Foron, Albi, Marseille, Sète, Lyon La Feyssine en sont un parfait exemple. Avec cette confiance mutuelle, nous avons pu les accompagner dans la révolution de la ressource et la production de ce nouveau gaz vert biométhane.

POUR CONTINUER LA LECTURE

  • Organix®, la première place de marché des matières organiques

    Lancée il y quelques mois par SUEZ, Organix® est la première place de marché des matières organiques. Cette plate-forme innovante permet de mettre en relation les producteurs de déchets organiques (industriels de l’agro-alimentaire, coopératives…) et les exploitants de méthaniseurs qui transforment ces déchets en énergie. Ils peuvent y effectuer de manière simple et sécurisée des transactions, SUEZ assurant la logistique et le transport.
  • L’eau en montage, une gestion complexe

    L’image d’Epinal laissant à penser que les manteaux blancs neigeux des montagnes assurent aux stations une ressource en eau inépuisable et accessible est loin de la réalité. Les défis sont plus nombreux qu’il n’y paraît et il est important de mettre en place des solutions capables de satisfaire les différents usages en eau auquel elles doivent répondre. En effet, cette performance de la gestion des ressources en eau à la montagne constitue un enjeu majeur pour le développement des stations de ski puisqu’elle conditionne l’accueil du public, la préservation du milieu naturel et les conditions d’enneigement des pistes.
  • SUEZ vous donne rendez-vous au Salon des Maires et des Collectivités Locales

    Du 21 au 23 novembre les équipes de SUEZ vous attendent sur le stand P47 et P49 dans le pavillon 3. A cette occasion, vous pourrez rencontrer les experts de SUEZ sur le stand et assister à des conférences thématiques.