Chargement en cours

Entre enjeux touristiques et événements climatiques : comment la ville de Biarritz préserve ses eaux de baignade

Entre enjeux touristiques et événements climatiques : comment la ville de Biarritz préserve ses eaux de baignade

Publié le 27 juin 2019

Pour cette station balnéaire de 30 000 habitants dont la population est multipliée par 4 en été, la fermeture d’une plage pour cause de pollution n’est pas sans conséquences pour la ville, son attractivité et son tourisme. Une des causes identifiées : des orages de plus en plus intenses et fréquents qui entraînent le déversement des eaux de pluies polluées dans la mer. Face à ce phénomène, l’Agglomération Côte Basque Adour (ACBA) a choisi d’équiper son réseau du système AQUADVANCED® Assainissement de SUEZ.

A Biarritz, les eaux usées domestiques et les eaux pluviales sont collectées ensemble (système unitaire) et acheminées vers la station d’épuration de Biarritz Marbella pour être traitées avant d’être rejetées dans l’Océan. Bien que doté de bassins de stockage, le réseau est aujourd’hui fortement impacté par l’augmentation des phénomènes pluvieux constaté ces 10 dernières années: « Au-delà de précipitations de plus de 23 millimètres en 24 heures, nous nous trouvons en situation de risque que le réseau ne puisse plus absorber les quantités d’eau et que le surplus de mélange des eaux soit rejeté par trop plein directement en mer. »  indique Pierre Echavidre, directeur technique chez SUEZ. La collectivité a donc été particulièrement sensible aux possibilités offertes par le système AQUADVANCED® Assainissement.

Ce système prédictif offre une vision globale du fonctionnement du système d’assainissement grâce à des données collectées en temps réel depuis des capteurs placés sur le réseau. Couplées à des prévisions météo, ces données permettent de calculer un scénario de risques de pollution des eaux de baignade avec une anticipation d’une heure et de prendre les bonnes décisions. AQUADVANCED® Assainissement propose à l’opérateur la meilleure stratégie pour optimiser les volumes stockés et réduire au maximum les rejets d’eau non traités. Cet outil a permis de diminuer jusqu'à 40% des eaux déversées en moins sur la Grande Plage de Biarritz. La collectivité anticipe l’arrivée d’une pluie et son impact en termes de pollution afin de limiter les périodes de fermeture des plages et surtout, d’accélérer leur réouverture.

POUR CONTINUER LA LECTURE

  • Avec ON'connect™, boostez votre offre touristique !

    Première destination touristique au monde, la France reçoit plus de 80 millions de visiteurs par an. Pour les communes touristiques, la maîtrise du phénomène de saisonnalité est un enjeu majeur, tant pour l’économie locale que pour la gestion des services publics. A cet égard, les données de consommation d’eau sont un excellent indicateur de l’intensité de la fréquentation. Relevées quotidiennement, elles peuvent, croisées avec d’autres informations, permettre d’obtenir une vision temps réel ou prédictive de l’intensité de la fréquentation sur un territoire.
  • [Jeu concours] Gagnez une natte de plage réalisée à partir de bouteilles plastiques recyclées

    SUEZ a fabriqué cette natte de plage à partir de plastique 100% recyclé dont la moitié issue de collecte sur les plages. Cette natte de plage est fabriquée en France à partir de 11 bouteilles plastiques. La moitié collectée sur les plages, en partenariat avec TerraCycle et l’autre moitié issue du tri sélectif. Après les opérations de tri et de recyclage des plastiques par SUEZ, Ain Fibres (01) a fabriqué le fil et Les Tissus de Charlieu (42) ont tissé ces nattes de plages. Cette natte de plage est 100% recyclée et 100% recyclable ! Pour protéger les océans, trions et recyclons le plastique !
  • Organiser une collecte de plastique

    Nous invitons le plus grand nombre de personnes (collectivités, citoyens, organisations…) à rejoindre l'initiative suez4ocean en organisant et en participant à des collectes de déchets plastiques sur les littoraux et les bassins versants. A ce jour, 48 collectes ont été organisées dans le monde, 1 650 gardiens de l’Océan mobilisés et 15,5 tonnes de déchets collectés.