Chargement en cours

Les eaux usées : une ressource désormais incontournable

Les eaux usées : une ressource désormais incontournable

Publié le 22 mars 2017

La Journée Mondiale de l’eau est l'occasion cette année de faire découvrir cette ressource cachée que sont les eaux usées.

Pour limiter l’impact des pollutions, adoptez les éco-gestes

Le bon fonctionnement des réseaux d’assainissement, au service de la dépollution des eaux usées, peut être entravé par certains déchets  qui y sont rejetés à tort. Les lingettes sont susceptibles de s'enrouler autour des pompes et de générer des pannes ; les produits pharmaceutiques ou bien encore certains produits de bricolage (peintures, white spirit...) contiennent des toxiques qui nécessitent des traitements spécifiques de dépollution. La sensibilisation du grand public est un enjeu majeur pour que les "éco-gestes" deviennent un réflexe partagé.

Une rubrique dédiée aux éco-gestes est accessible sur le site internet

www.toutsurmoneau.fr

 

Pour éviter les inondations, optez pour une gestion intelligente des systèmes d’assainissement

Face à des épisodes pluvieux extrêmes, dont la fréquence devrait s'intensifier sous l'effet du changement climatique, les infrastructures peuvent se révéler sous-dimensionnées : ces volumes en excès peuvent alors générer des inondations et la saturation des stations d'épuration, qui se trouvent dès lors dans l'incapacité de traiter la totalité des flux d'eaux usées entrant. SUEZ propose une solution de gestion prédictive des réseaux d’assainissement. Grâce à l’analyse des données, la collectivité peut ainsi augmenter la capacité de stockage des réseaux d’assainissement par la régulation intelligente des flux. Cette solution fournit:

-       une vision globale du fonctionnement de l’ensemble du système d’assainissement, à partir de données métrologiques et météorologiques préalablement validées ;

-       un scénario tendanciel d’évolution hydraulique du système d’assainissement, dans les 24 heures qui suivent par temps sec ou dans les 2 à 6 heures qui suivent par temps de pluie ;

-       une stratégie optimale de gestion, appliquée de façon automatique ou manuelle.

Cette stratégie vise à optimiser les volumes stockés dans les ouvrages de rétention et dans le réseau lui-même, afin de réduire les déversements en milieu naturel tout en limitant le risque d’inondation.

Une solution innovante déjà éprouvée par plusieurs collectivités en France. 

Pour économiser les ressources en eau, pensez à la réutilisation

Une fois traitées, les eaux usées peuvent servir à différents usages pour lesquels une qualité d’eau potable n’est pas obligatoire : irrigation agricole, nettoyage d’équipements industriels, arrosage des espaces verts, entretien des rues, etc. La réglementation sur la valorisation des eaux usées fluctue d’un pays à l’autre. En France, la loi l'autorise pour l’irrigation des cultures ou l’arrosage des espaces verts. Toutefois, les eaux réutilisées doivent présenter de réelles garanties sanitaires.

Ainsi, SUEZ recycle les eaux usées issues de stations d’épuration pour arroser des espaces verts ou encore des golfs, notamment dans le sud de la France.

Les eaux de pluie peuvent aussi être une alternative écologique pour arroser des espaces verts et ainsi préserver la ressource. Ce procédé appelé « Eau Verte » a été mis en place à Dijon depuis 2012. Pour en savoir plus sur le procédé Eau Verte à Dijon cliquez ici.

 

Pour favoriser la transition énergétique, pensez aux eaux usées

  • Au cœur des villes, sous terre des calories sont disponibles : celles contenues  les réseaux d’eaux usées. SUEZ a développé un procédé innovant qui permet de produire de l’énergie renouvelable et locale à partir des eaux usées : Degrés Bleus.

La technologie Degrés Bleus brevetée par SUEZ repose sur un échangeur de chaleur situé dans la canalisation des eaux usées couplé à une pompe à chaleur installée dans les bâtiments. Constitué d’un circuit de canalisation en boucle fermée, l’échangeur de chaleur transporte une eau qui va tout d’abord être chauffée par la chaleur des eaux usées. Une fois chauffée, cette eau parvient ensuite à la pompe à chaleur qui assure la transition entre le réseau d’assainissement et le circuit de chauffage. Via une démultiplication des calories, la température de l’eau est alors élevée et rendue exploitable.

Cette technologie peut également servir à refroidir des installations ou à chauffer l’eau du réseau d’eau potable qui pénètre dans le bâtiment concerné.

Depuis 2010, une quinzaine de sites bénéficient de cette technologie en France ; des piscines, des bâtiments administratifs ou scolaires, des logements …

Cette solution permet de substituer une énergie fossile comme le gaz naturel par une énergie renouvelable et donc de préserver les ressources.

  • Les eaux usées peuvent également être transformées en biométhane pour ensuite être injectées dans le réseau de gaz naturel.

Dans l’Est de la France à Strasbourg, le biométhane produit à partir des eaux usées est  injecté dans le réseau local de gaz naturel.

Ce dispositif permet de faire baisser de 2/3 les émissions de CO2 de la station d’épuration de La Wantzenau, dont il assure l’exploitation pour le compte de l’Eurométropole de Strasbourg. L’optimisation conjointe de la filière de traitement des boues et de la valorisation énergétique du biogaz, sous forme de biométhane permet à la station d’épuration de devenir l’une des plus vertueuses de France au regard de son empreinte environnementale, avec 7 000 tonnes d’émissions de CO2 évitées.

Les eaux usées sont désormais une ressource incontournable, qui permettent de répondre aux nouveaux besoins croissants des villes. Lorsque l'on sait que la population mondiale vivant actuellement dans les zones urbaines va passer de 54% à 66%  en 2050, il serait dommage de négliger cette ressource qui coule sous nos pieds.

POUR CONTINUER LA LECTURE