Chargement en cours

L’Innovation Week, c’était aussi à Barcelone avec Wize Alliance !

L’Innovation Week, c’était aussi à Barcelone avec Wize Alliance !

Publié le 18 octobre 2018

Quoi de mieux qu’un hackathon au sein d’un salon international pour clôturer la semaine de l’Innovation ? Le Groupe SUEZ, en tant que membre de la Wize Alliance co-organisait dans le cadre du salon IoT Solutions World Congress, un hackathon permettant de créer un prototype d’objet connecté avec la technologie Wize. Retour sur un évènement couronné de succès qui a permis de repositionner les enjeux de l’Alliance qui souffle déjà sa première bougie.

Wize, une technologie déployée au niveau mondial  

SUEZ était de retour au IoTSWC, le rendez-vous mondial des acteurs dans le domaine des objets connectés, afin de représenter la Wize Alliance aux côtés d’autres entreprises membres comme GRDF, Sagemcom ou encore l’entreprise norvégienne Radiocrafts. Co-crée en 2012 par GRDF et SUEZ, et utilisée pour les compteurs Gazpar et ON’connect™, la technologie Wize connecte déjà plus 6 millions de compteurs dans le monde et crée un réel engouement. Il est vrai que la technologie a tout pour plaire : strictement conforme à la norme européenne EN13757, elle consomme peu d’énergie (batterie jusqu’à 20 ans) et recueille les meilleurs taux de performances du marché. En continuant sur sa croissance actuelle, la technologie devrait connecter prochainement plus de 15 000 compteurs.

 

Créer son prototype d’objet connecté ? Fastoche !

Cette année, la présence de l’alliance sur le salon a pris une nouvelle ampleur avec l’organisation d’un hackathon. Co-organisé par la Wize Alliance et Allwize , l’évènement a permis aux 25 participants de créer leur propre objet connecté en Wize en utilisant le kit de développement proposé par la start-up barcelonaise. Composé de capteurs pour des usages divers (GPS, luminosité, etc.), de cartes électroniques Arduino (dont le code est en open source) et d’un émetteur radio utilisant la technologie Wize, le kit permet de faciliter la création d’un POC (Proof of Concept).  Répartis en 5 groupes aux compétences variées et complémentaires (designers, porteur d’idée, fabricants de compteurs, phyciciens, etc.), les participants ont travaillé sur des projets réalistes :

-        BeWize : surveiller la consommation d'énergie autour des fermes, en programmant le meilleur moment pour irriguer les cultures afin de réduire la consommation d'eau.

-        AllWize Safe : permettre plus de sécurité dans les zones reculées comme les parcs naturels, un objet connecté serait donné aux visiteurs pour les localiser en cas d'urgence en utilisant un GPS et un simple bouton.

-        PipeSnoop : détecter les fuites d'eau dans les canalisations à l'aide d'un réseau de capteurs microphoniques détectant un changement de bruit pour permettre l'entretien des systèmes d'eau.

-        FarmCo : surveiller les animaux à l'aide de capteurs de température et de GPS.

-        Wizely : contrôler les nids sauvages et détecter les mouvements des animaux à l'aide de capteurs de température, d'humidité et de mouvement.

A la fin de la journée, chaque groupe avait réalisé des applications techniquement fonctionnelles qu’ils ont pu pitcher devant un jury d’experts :    

- Patrick Cazein - Chef de Gamme Produits Energie chez Sagemcom & Membre du comité marketing et communication de la Wize Alliance ;

- Arnaud Philibert – Fondateur d’Edel Energy & Membre de l'Alliance Wize ;

- Alain Désandré – Directeur Smart Metering au GRDF & Responsable du Comité Technique de la Wize Alliance

- David Hernandez – Directeur SUEZ Advanced Solutions

AllWize Safe (à prononcer [always safe]) a été désigné comme vainqueur grâce à l’originalité de son concept : équiper d’un objet connecté chaque visiteur à son entrée d’un parc national afin qu’il puisse alerter les secours en cas d’accidents, même dans les zones où il n’y pas réseau mobile.

Ce hackathon a été un véritable succès. Chacun s’est investi dans le projet de son groupe, ayant à cœur d’apporter leurs compétences à un projet concret utilisant la technologie Wize.

POUR CONTINUER LA LECTURE

  • Peut-on un jour manquer d'eau en France ?

    Day Zero : pour les habitants du Cap, en Afrique du Sud, ces mots ont un sens bien particulier : ils désignent le jour où il n’y aura plus d’eau au robinet…Initialement prévu à mi 2018, ce « day zero » a pu, grâce aux mesures drastiques prises par la Ville (et aux pluies récentes..), être repoussé au-delà de 2019. Qu’en est-il en France ? Sommes-nous menacés par un « Jour Zéro » ?
  • Maîtriser la corrosion pour préserver l’eau et les conduites en distribution

    Il est aujourd’hui bien établi que l’eau interagit avec les matériaux dans le réseau et que la corrosion joue un rôle majeur dans cette problématique. En effet, cette action peut provoquer une dégradation de la qualité de l’eau au robinet des consommateurs mais également une dégradation accélérée des conduites. Zoom sur un phénomène que SUEZ sait maîtriser.
  • Et si économiser l’eau devenait un jeu ?

    Difficile d’imaginer que l’eau puisse être le talon d’Achille de Singapour. Pourtant, l’île-république se doit d’innover sans cesse pour gérer au mieux son absence de ressources naturelles, y compris d’eau. Depuis 2015, le PUB, l’agence en charge de la gestion de l’eau de la cité-Etat, et SUEZ se sont associés afin de mettre en place une solution digitale innovante pour inciter les singapouriens à réduire leurs consommations d’eau au quotidien et diminuer la pression sur cette ressource fragile.