Chargement en cours

« L’Open Source nous permet de proposer des solutions ajustées aux besoins de nos clients ! »

« L’Open Source nous permet de proposer des solutions ajustées aux besoins de nos clients ! »

Publié le 26 février 2018

Vous êtes réticents à l’utilisation de logiciels communautaires pour vos projets ? Vous ne comprenez pas les réels intérêts de ces composants ? Nous nous sommes également posés ces questions, et Thomas Lecarpentier y répond ! Thomas est expert en Architecture de Solutions Digitales chez SUEZ Smart Solutions, la filiale de SUEZ qui conçoit des solutions numériques pour les métiers de l’environnement. Ses équipes utilisent l’Open Source pour délivrer une solution personnalisée au plus près des besoins de ses clients !

Depuis quand utilisez-vous des composants Open Source ?

Personnellement j’utilise l’open source depuis des années. J’ai commencé par l’utilisation de Linux étant jeune pour l’aventure et la découverte de l’informatique, puis tout au long de ma carrière, jusqu’à intégrer ma précédente société qui était spécialisée dans l’intégration de produits Open Source.

Pourquoi y avez-vous recours ?

Le choix de l’Open Source pour moi est avant tout philosophique, cela permet d’utiliser des solutions que nous pouvons comprendre de l’intérieur. Etant donné que les sources sont ouvertes, cela permet de vérifier comment est faite telle ou telle fonctionnalité et qu’il n’y ait pas de vices cachés. Pour la vérification, on s’appuie sur les milliers de cerveaux qui utilisent également le même produit open source et, qui ont, chacun dans leur domaine, éprouvés et vérifiés le code source.

Dans votre travail chez SUEZ, qu’est-ce que ça vous apporte ?

Nous utilisons l’Open Source dans le cadre de projet personnalisés comme ceux de villes intelligentes. Les produits communautaires nous permettent tout d’abord de démarrer plus rapidement des projets en mettant en place une phase d’analyse rapide sous la forme de POC (Prof on concept). On peut ainsi commencer un projet puis rajouter des modules en fonction des besoins rencontrés.

Et pour vos clients ?

L’Open Source réunit deux avantages pour les collectivités. Tout d’abord, Les logiciels communautaires s’alignent sur des standards de données afin de communiquer entre eux. Cette standardisation de la donnée rassure les collectivités. Ensuite, l’Open Source nous permet de proposer des solutions ajustées aux besoins du client. Cela leur garantit que les besoins des différentes parties prenantes soient respectés car pris en compte au fur et à mesure de son avancée. Construire un logiciel via des modules libres permet un modèle de développement plus collaboratif afin de répondre aux besoins de différents acteurs.

Les logiciels Open Source sont-ils réservés aux grands projets ?

Non. Ces logiciels issus des GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) améliore la scalabilité (la capacité d'un produit à s'adapter à un changement d'ordre de grandeur de la demande (montée en charge), en particulier sa capacité à maintenir ses fonctionnalités et ses performances en cas de forte demande) de la solution, c’est-à-dire sa faculté à s’adapter à différentes échelles, que le client final soit une petite usine ou une mégalopole. Pour finir, les briques logiciels sont moins coûteuses que si on développait des solutions à partir de zéro.

On parle de plus en plus d’interopérabilité. Pouvez-vous nous dire en quoi l’Open Source y répond ?

L’interopérabilité est indispensable dans nos métiers où nous traitons des données provenant de plusieurs sources. Au sein des projets de villes intelligentes, l’interopérabilité des données est d’autant plus importante qu’il y a un nombre croissant d’acteurs générant des informations et cherchant à les exploiter pour créer de nouveaux services. Les logiciels Open Source intègrent en premier lieu des standards, ils contribuent de ce fait à l’intégration en masse de ces standards, c’est presque viral. Grâce aux GAFA qui diffusent largement leurs outils en Open Source, on observe une intégration grandissante de fonctionnalités lié au Cloud.

Avant c’était comment ?

Lorsque l’open source était moins répandu, des standards existaient, mais ces standards étaient propriétaires aux éditeurs. C’est-à-dire qu’ils ne pouvaient fonctionner qu’entre eux, avec pour conséquence des coûts supplémentaires lors de l’intégration de nouveaux composants alors que les composants Open Source s’intègrent très facilement les uns aux autres, et cela sans surcoût.

Un mot pour finir ?

L’autre avantage de l’open source est l’interopérabilité de compétences. Là où un produit propriétaire va nous imposer de l’expertise d’une entreprise spécifique, l’Open Source nous ouvre un vivier d’experts internationaux pouvant intervenir sur le produit. Et cela est rassurant pour une collectivité qui ne se sentira pas « piégée » à maintenir une plateforme liée à une société unique.

POUR CONTINUER LA LECTURE

  • Wize Alliance fête ses 1 an et le développement de sa technologie

    Le 23 mai 2018 dernier se tenait une matinée ouverte aux couleurs de Wize Alliance afin de mieux faire connaître les opportunités offertes par la technologie éponyme. Aux côtés des membres de l’association, ce sont ainsi plus de 80 personnes qui se sont retrouvées en plein cœur de Paris, en présence de Edouard Sauvage, CEO de GRDF et nouveau président de l’Alliance.
  • Le transport fluvial des déchets, une solution verte et innovante pour la ville durable

    Expérimenté par SUEZ depuis plus de 10 ans dans plusieurs régions de France, le transport de déchets par voie navigable est un acheminement économique qui répond aux enjeux environnementaux et apporte une solution innovante à la gestion des déchets en milieu urbain.
  • La déconstruction sélective des bâtiments, c’est possible !

    SUEZ propose aux professionnels publics et privés, en charge de grands projets d’aménagement, une solution innovante permettant une déconstruction sélective de grands bâtiments dans le but de maximiser le réemploi et le recyclage. Baptisée batiRIM®, cette démarche d’anticipation et de conseil s’appuie sur un outil digital de modélisation unique, le RIM®, et intègre encore plus l’économie circulaire au cœur des chantiers.