Chargement en cours

La santé sécurité au cœur de la crise covid 19

La santé sécurité au cœur de la crise covid 19

Publié le 19 mai 2020

Alors que nos activités reprennent, nous avons rencontré Béatrice Arbelot, Directeur des opérations, et Jean-Michel Lignereux, Directeur Santé Sécurité, de l'activité Eau chez SUEZ, quelle est la place de la santé, sécurité au sein de l’entreprise ?

Béatrice Arbelot

La santé et la sécurité, c’est l’affaire de tous et notre première priorité. C’est notre philosophie et la crise que nous venons de traverser et qui n’est d’ailleurs pas terminée, en a fait la démonstration.
En temps normal déjà, les risques associés à l’exécution de nos métiers sont nombreux et peuvent avoir des impacts, tant sur la santé de nos collaborateurs que sur leur sécurité, si on ne les anticipe et ne les prévient pas. Les deux volets sont intimement liés et appellent à une vigilance forte à tout instant des collaborateurs, de leurs managers et de la filière santé et sécurité.

Jean-Michel Lignereux

Mon rôle et celui de ma filière, une soixantaine d’experts basés dans les agences et nos directions régionales, est de collaborer avec des techniciens et leurs managers pour recenser ces risques, définir les moyens organisationnels, techniques et humains à mettre en œuvre pour les maîtriser et surtout accompagner nos collaborateurs pour qu’ils comprennent ces gestes et se les approprient. Dans ce domaine, comme dans beaucoup d’autres, les injonctions ne suffisent pas !

Quelles ont été vos priorités ? Comment avez-vous géré cette situation exceptionnelle ?

Béatrice Arbelot
La priorité a été de définir nos Plans de Continuité d’Activité : quelles activités minimales devions-nous maintenir afin de garantir la continuité du service à nos clients ?
Ensuite, il a fallu définir l’organisation de ces activités, et pour les équipes, soit environ 3000 personnes, qui ont fait partie des PCA, identifier les risques inhérents à ces opérations et trouver des solutions pour les prévenir.

Jean-Michel Lignereux
Evidemment, le Covid 19 est venu ajouter une couche de complexité dans un contexte incertain et fortement évolutif. Il a fallu être souple, réactif et s’adapter. Sourcer les équipements de protection, alors que le gouvernement réquisitionnait pour les soignants tous les masques et gels n’a pas été simple, il a fallu ensuite gérer un gros volet logistique pour la distribution auprès de chaque agence.
Nous avons eu quelques sueurs froides mais finalement chacun a pu disposer des protections nécessaires.

Quelles ont été les mesures mises en œuvre pour la reprise d’activités ?

Jean-Michel Lignereux
Depuis trois semaines, nous travaillons sur la reprise progressive d’activité. Pour accompagner les opérationnels, la filière santé sécurité a édité une quinzaine de consignes explicitant pour chaque acte métier ou situation de travail concerné les mesures de prévention et de protection à mettre en place, dont les gestes barrières.
Leur présentation a été effectuée par les managers en lien avec les préventeurs pour un accompagnement personnalisé. Ces échanges, tout comme les quarts d’heures prévention que nous organisons tout au long de l’année, ont permis de mettre tout le monde au même niveau d’information, d’échanger et de répondre aux inquiétudes de ceux qui ont repris.

Béatrice Arbelot
Une semaine après le 11 mai, le retour est très progressif et géré avec toute la prudence nécessaire en lien bien entendu avec les préconisations gouvernementales. Alors que nous sommes descendus à environ 30% d’interventions par rapport à une semaine normale dès le 17 mars, ce chiffre est remonté à 60% la semaine du 11 mai et continue de progresser. Toutefois, le respect des règles de distanciation dans les bureaux et les centres d’appels ainsi que le maintien à domicile de salariés pour garde d’enfants ou la vigilance sur l’utilisation des transports en commun par exemple nous obligent à maintenir encore pendant quelques semaines un fonctionnement différent du précédent.

Cette crise sanitaire a mis en lumière les 2 volets du métier Santé et Sécurité, quels enseignements en tirez-vous ?

Jean-Michel Lignereux
Les deux aspects de mon métier ne peuvent être dissociés. Cette attention forte pour la santé a eu la vertu de faire prendre conscience à chacun de l’importance de cette priorité et de s’approprier l’impérieuse nécessité de se protéger et de protéger les autres. Cette prise de conscience et cette solidarité seront, j’en suis convaincu, bénéfiques pour la suite.
Je voudrais terminer par un grand coup de chapeau à chacune et chacun de ceux qui ont continué à assurer leurs missions dans ce contexte compliqué, et en particulier aux coordinateurs et préventeurs qui se sont mobilisés pour le bien de tous !

Béatrice Arbelot
Je partage la vision de Jean-Michel, il me semble que chacun sera plus attentif pour lui-même et pour les autres, à nous de faire en sorte collectivement que cette dynamique ne retombe pas !

POUR CONTINUER LA LECTURE

  • Une reprise d’activités sous le signe de la sécurité

    Depuis l’annonce du Gouvernement d’un déconfinement partiel et progressif à compter du 11 mai, SUEZ a travaillé à l’élaboration de plans de reprise d’activité (PRA), qui succèdent aux Plans de continuité d’activité. Ils ont été établis sous la responsabilité et l’autorité des Régions sur la base d’une stratégie nationale permettant d’agir en cohérence avec la stratégie d’entreprise et au plus près des territoires. Afin de respecter les règles de distanciation sociale notamment, tous les salariés ne pourront pas retourner travailler dans l’entreprise dans l’immédiat.

  • Pour Samuel, la recherche de fuites a redémarré depuis fin avril

    Samuel est chercheur de fuites à Maromme (76) au sein de l’Agence Normandie dans la région Grand Ouest. Depuis fin avril, il traque à nouveau les fuites sur le réseau du territoire de la Métropole Rouen Normandie (19 communes) et du Syndicat de Montville (12 communes).
  • Franck a repris une semaine avant le déconfinement pour anticiper au mieux la reprise de l’activité travaux

    Franck Chassagne est conducteur de travaux à Béligneux dans l’Ain. Il gère des travaux neufs et d’exploitation.