Chargement en cours

Dossier Le smart au service de la ressource

À la suite de la directive-cadre européenne sur l'eau, la France s'est donné pour objectif d'atteindre, à l'horizon 2015, un « bon état écologique et chimique » pour 66 % des masses d'eau de surface. Un objectif ambitieux : il implique la prise en compte du grand cycle de l'eau, afin de maîtriser l'ensemble des différentes filières de rejets polluants, en particulier les eaux pluviales, dont l'impact peut être considérable en cas de saturation des réseaux d'assainissement et des usines de traitement. L'essor des technologies smart a permis à SUEZ de développer des solutions et des services intelligents pour une gestion anticipative et dynamique des réseaux et de la ressource.

L'introduction de capteurs et de sondes, connectés à des serveurs et couplés à des outils d'aide à la décision, permet aux collectivités et aux entreprises de gagner en réactivité, d'anticiper sur les pollutions liées à des événements climatiques ou encore de connaître en amont les investissements nécessaires. Les solutions smart sont issues de la modélisation des données et du savoir-faire des ingénieurs de SUEZ. Elles permettent d'accéder en temps réel à l'information grâce au numérique.

Un service innovant et connecté pour préserver l'environnement

La solution a été déployée à grande échelle sur les 7 500 hectares du bassin de Thau, en région Languedoc-Roussillon, un milieu d'une biodiversité exceptionnelle et source de nombreuses activités économiques (conchyliculture, pêche, tourisme...). SUEZ y a implanté un système de management environnemental novateur et connecté. Le dispositif s'appuie sur des stations d'alerte de pollution, des courantomètres, des appareils de mesure du taux de dilution des eaux usées et des rejets par les déversoirs d'orage, ainsi que sur des appareils d'auscultation du réseau d'assainissement. L'ensemble des données, consultables à distance, interconnectées et interprétées par des experts, donne lieu à des rapports mensuels et annuels qui évaluent l'évolution du milieu et l'efficacité des investissements. Un dispositif analogue a été choisi par ASF (Vinci Autoroutes) pour surveiller en continu la qualité physico-chimique des cours d'eau situés sur la zone des travaux de la future autoroute A9, au sud de Montpellier.

Un service numérisé pour garantir la qualité des eaux de baignade

SUEZ offre une solution spécifique pour aider les collectivités à faire face aux nouvelles exigences de qualité des eaux de baignade. Elle s'appuie sur l'intégration de trois types de données. Le premier résulte de la surveillance, en temps réel, de l'ensemble du réseau et du milieu, avec des capteurs intelligents, qui transfèrent l'information en temps réel, 24 h/24. Le deuxième repose sur les résultats de l'analyse bactériologique délivrés par l'outil GenSpot en moins de trois heures, au lieu de trente-six avec la méthode officielle. Enfin, SUEZ a créé des modèles hydrodynamiques, déterministes, capables de prévoir la qualité des eaux de baignade.

Légende des puces

1/ Forage
2/ Usine de production d’eau potable
3/ Collecte des eaux usées
4/ Collecte des eaux pluviales
5/ Station d’épuration
6/ Déversoir d’orage
7/ Rejet d’eau dépolluée
8/ Rejet industriel
9/ Station de mesure
10/ Pollution agricole diffuse

Gestion intelligente des forages
Une solution pour garantir une exploitation optimisée des forages et de la ressource.

Information citoyenne
Des applications mobiles pour tout savoir sur la qualité des eaux de baignade : ouverture des plages, météo...

Protection de la ressource
Une modélisation de la qualité des eaux brutes en temps réel pour lutter contre les nitrates.

Suivi en continu des milieux aquatiques
Un service pour assurer la bonne gestion des milieux aquatiques, préserver la biodiversité locale, surveiller en continu la qualité des cours d’eau...

Arrosage intelligent
Une gestion optimisée des espaces verts en adaptant l’arrosage au plus juste des besoins.

Les inondations
Une solution prédictive pour la gestion des réseaux d’assainissement en cas de fortes pluies.

Gestion en continu des eaux de baignade
Pour des eaux de baignade de qualité : 
- une meilleure connaissance de l’impact des rejets des stations d’épuration ;
- l’intégration et la modélisation des données bactériologiques, météorologiques, couplées à celles des réseaux.

Pour atteindre son objectif de bon état écologique de 66 % de ses masses d'eau d'ici à 2015, elle doit ainsi traquer 41 micropolluants (33 conformément à la DCE, et 8 qui sont déterminés par la réglementation française) en matière de surveillance des masses d'eau. Pour y parvenir, elle a adopté un plan d'action pour la mise en conformité de l'assainissement des collectivités locales (2012-2018), un plan contre la pollution des milieux aquatiques par les micropolluants (2010-2013) et un plan national sur les résidus médicamenteux (PNRM), lancé le 30 mai 2011.

POUR CONTINUER LA LECTURE