Chargement en cours

Le traitement des DASRI sous haute surveillance

Le traitement des DASRI sous haute surveillance

Publié le 11 mai 2020

Les DASRI font l’objet d’une prise en charge, d’un suivi et d’une traçabilité règlementés qui garantissent leur gestion dans les plus hautes conditions de sécurité.

Les déchets sont livrés dans les usines de traitement par des entreprises spécialisées. Afin de protéger les agents de tout risque infectieux, les DASRI sont stockés dans des contenants normés identifiés par une couleur jaune (sacs, caisses, fûts…), et isolés grâce à un sur-conditionnement dans des chariots. Les UVE qui prennent en charge les DASRI sont équipées de systèmes de pesage et d’identification de chaque chariot (GRV) qui est tracé pour assurer son suivi et son traitement dans un délai règlementaire maximum de 72 h.
Le chariot est conduit vers une chaîne de traitement dédiée par un opérateur doté d’EPI (équipements de protection individuelle) adaptés aux tâches à réaliser. Le chariot est alors élevé au niveau de la trémie d’alimentation du four. Il peut être déversé directement par la chaîne dans la trémie grâce à un système automatisé ou être déversé dans une nacelle intermédiaire avant d’atteindre la trémie du four. Une fois le chariot DASRI vidé, il est acheminé vers une cabine de lavage pour y être minutieusement nettoyé et désinfecté. Les chariots propres et désinfectés sont stockés dans une zone dédiée du site en attente du transporteur pour être récupérés et réutilisés.
En France, SUEZ exploite 7 UVE équipées d’une filière capable de recevoir et de traiter les DASRI, pour un volume global de 30 000 tonnes par an.

L’incinération des déchets dans une UVE permet en outre de produire de l’énergie sous forme de chaleur et/ou d’électricité. Découvrez en images de quelle façon : https://www.youtube.com/watch?v=jr0iWOEKp2E 

crédit-photo Jérôme Baudouin

POUR CONTINUER LA LECTURE