Chargement en cours

Préparer la saison estivale avec des solutions pour rafraichir les villes

Préparer la saison estivale avec des solutions pour rafraichir les villes

Publié le 01 avril 2021

La France a traversé plusieurs épisodes caniculaires ces dernières années. Avec les effets du changement climatique, leur fréquence et leur intensité n’ont cessé d’augmenter. En ville, ces épisodes météorologiques accentuent le phénomène des îlots de chaleur urbains (ICU).

Des solutions existent pourtant pour aider les collectivités à limiter les accumulations de chaleur et à rafraichir les villes.
La question de l’îlot de chaleur urbain renvoie non seulement aux enjeux de santé mais aussi aux enjeux énergétiques et par conséquence économiques ; il est donc primordial d’intégrer des dispositifs d’atténuation de ce phénomène dans la conception même des espaces urbains. En effet, l’urbanisation accroît la formation des ICU : l’architecture, le bitume, la densité de bâtiments, l’activité urbaine (circulation…) favorisent l’absorption et le stockage de chaleur, plus important en ville qu’en milieu rural. La combinaison de ces effets peut conduire à des écarts de 1 à 4 degrés en condition estivale entre la ville et la campagne.
Face à ce constat, le LyRE centre de recherche de SUEZ implanté à Bordeaux a développé des solutions innovantes durables et efficaces pour apporter de la fraîcheur aux usagers des villes fortement urbanisées.

Améliorer la qualité de vie durant les fortes chaleurs

En croisant thermographie de surface (images satellites) et données sociologiques (Insee), SUEZ accompagne ses clients dans l’identification et la caractérisation des îlots de chaleur selon la typologie des quartiers, ces données permettant de co-construire des solutions adaptées au périmètre et à ses habitants.
Différentes solutions existent comme les brumisateurs, les jeux d’eau, les fontaines d’eau potable, la végétalisation, les pergolas. Chaque solution est étudiée en fonction des besoins, de l’espace public et de la situation locale de chaque ville.
SUEZ apporte également son conseil et accompagnent dans la co-construction de ces projets d’ilots de fraicheur avec les parties prenantes du quartier afin d’offrir aux usagers un espace en adéquation avec leurs besoins et leurs attentes.
SUEZ assure le suivi de l’efficacité de ces îlots de fraicheur notamment grâce à des capteurs qui vont mesurer différents facteurs : la température, l’hygrométrie … et ainsi démontrer l’efficacité des installations proposées.
Les solutions ont été conçues et développées pour apporter une meilleure qualité de vie aux habitants tout en ayant un impact limité sur la ressource en eau.

Lutter contre le street-pooling

Mais le développement de systèmes de rafraichissement pour les villes pourrait être une réponse adéquate pour diminuer le street pooling.

Véritable fléau estival, le street pooling qui consiste à ouvrir illégalement une bouche d'incendie afin de se rafraîchir de l'eau qui en jaillit, se développe chaque été durant les périodes de grandes chaleurs. Ces phénomènes engendrent des risques pour la sécurité des personnes mais également des manques de pression dans les réseaux de distribution d’eau potable sans parler des volumes d’eau potables perdus et de la pression sur la ressource qu’ils exercent.
Les solutions de rafraichissement représentent une réponse efficace aux besoins des habitants et peuvent être proposées de façon temporaire dans les quartiers où les habitants n’ont pas la possibilité d’accéder à des espaces de loisirs pour se rafraichir.

Pour en savoir plus retour sur la mise en place d’un îlot de fraicheur à Cenon l’été dernier 

POUR CONTINUER LA LECTURE

  • Protéger les citoyens de la COVID-19 grâce à l’analyse des eaux usées

    Pour prévenir en amont d’un regain de l’épidémie de la Covid-19 à l’échelle d’une ville ou même d’un quartier SUEZ accompagne les collectivités locales avec une solution clé en main : COVID-19 City Watch.
  • Regards croisés sur la nouvelle directive européenne eau potable

    Publiée au Journal Officiel depuis quelques semaines, la nouvelle directive européenne eau potable aura des répercussions sur le service de l’eau en France dans les années à venir.
  • La chasse aux Micropolluants est ouverte !

    L’étude du Syndicat national des entreprises de traitement de l’eau (Synteau) publiée fin 2020 en collaboration avec l’INRAE (Institut national de la recherche agronomique) a évalué l’impact sur les milieux aquatiques et la santé humaine des micropolluants rejetés par les stations d’épuration françaises. Focus sur les solutions de SUEZ pour limiter l’impact des micropolluants sur le milieu naturel.