Chargement en cours

SUEZ aux côtés des agriculteurs d'Île-de-France

SUEZ aux côtés des agriculteurs d'Île-de-France

Publié le 11 septembre 2015

Souvent accusés de polluer les sols et donc l'eau, les agriculteurs ont aujourd'hui la volonté d'agir. La Directive cadre sur l'eau du 23 octobre 2000 et la Directive européenne sur les nitrates du 4 mars 2013 ont en effet fixé des objectifs pour préserver et restaurer l'état des eaux superficielles et souterraines. Avec SUEZ, les agriculteurs relèvent le défi.

Place à l'action !

En cause : les résidus de pesticides et les nitrates contenus dans les engrais. En s'infiltrant dans les sols, ils altèrent les eaux souterraines. Cette pollution a été accentuée par la mise en place dans les années 1970-1980, de méthodes de production plus intensives accompagnées d'une utilisation accrue d'engrais chimiques en grandes cultures et d'une concentration plus importante des élevages.

Agriculture biologique : mode d'emploi pour préserver la ressource

SUEZ, le Groupement des Agriculteurs Biologiques d'Ile-de-France (GAB IdF) et l'Agence de l'Eau Seine Normandie ont signé en 2012 un partenariat pour agir sur 23 communes des Yvelines afin de limiter l'impact de l'agriculture sur la ressource en eau. Un territoire sur lequel chaque goutte d'eau qui s'infiltre dans le sol rejoint la nappe phréatique. L'usine de Flins Aubergenville puise dans cette nappe, située à proximité des champs cultivés, et produit de l'eau potable pour 500 000 franciliens. C'est l'une des plus importantes réserves d'eau souterraine de l'Ouest parisien ! Issue d'une réflexion commune, la convention tripartite permet de proposer des formations pratiques à l'agriculture biologique, un accompagnement individuel à la conversion de l'agriculture conventionnelle à l'agriculture biologique, des aides pour obtenir des subventions, de l'accompagnement pour le montage de dossiers administratifs et enfin un suivi de l'impact sur la qualité de l'eau souterraine. Le résultat ? Depuis début 2015, et à début 2018, 137 hectares sont cultivés en « bio » sur cette zone. De nombreuses actions se déploient auprès des industriels, collectivités, particuliers et agriculteurs conventionnels. Les experts de SUEZ interprètent ensuite dans le temps, grâce à la modélisation des nappes et aux analyses, l'impact de ces actions sur la qualité des eaux souterraines.

Protéger la ressource est l'affaire de tous...

POUR CONTINUER LA LECTURE

  • Un contrat d'animation pour protéger la nappe phréatique

    Un contrat d'animation pour protéger la nappe phréatique

    SUEZ et l'agence de l'eau Seine Normandie ont signé un contrat d'animation de la protection de la nappe phréatique. Objectif : réduire les pollutions diffuses et assurer le bon état écologique des masses d'eau sur la Zone d'Action Prioritaire (ZAP) du champ captant de Flins Aubergenville.
  • dossier Le smart au service de la ressource

    Levier fort d'attractivité pour les collectivités, l'environnement et la ressource font l'objet d'une attention toute particulière. Leur préservation est soumise à la pression d'enjeux environnementaux, réglementaires, financiers et sanitaires. SUEZ y répond et déploie des solutions smart* pour mieux identifier et réduire l'impact des activités sur l'environnement.