Chargement en cours

TOUS A L'EAU DOUCE

Tour de France des bonnes pratiques. Pour avoir une eau douce, plusieurs communes ont mis en place des solutions de décarbonatation collectives.

LUTTER CONTRE LE CALCAIRE A LA VAUNAGE (30)

Le Syndicat des Eaux de la Vaunage a déployé en 2013 la plus importante usine de décarbonatation par électrolyse de France, qui exploite un procédé bio breveté mis au point par SUEZ. Elle dessert en eau douce 4 526 abonnés, répartis sur 9 communes. Dans le Gard, 87 % de la population est alimentée par une eau calcaire à très calcaire. En Vaunage, l’eau du robinet provient de la nappe de Vistrenque. Elle est de très bonne qualité mais très entartrante. Pour remédier à cet inconvénient et aux coûts de traitement individuel du calcaire, le Syndicat des Eaux de la Vaunage a fait construire une usine de décarbonatation. Pour diminuer la dureté de l’eau distribuée, le syndicat a choisi la solution Erca2 proposée par SUEZ (voir ci-contre). Grâce à cette usine, le TH passe de 40 ° F à 30 ° F, ce qui permet aux foyers de ne plus utiliser d’adoucisseur. L’usine est particulièrement innovante : elle dispose d’un système d’extraction automatique
du calcaire, qui permet de préserver les électrodes de l’entartrage.

UN CONFORT PERCEPTIBLE AU QUOTIDIEN A VALENCIENNES (59)

Le Syndicat des Eaux du Valenciennois a inscrit la réduction de la teneur en calcaire dans les priorités du nouveau service de l’eau entrées en vigueur en avril 2016. Dès 2018, des installations complémentaires de décarbonatation seront mises en oeuvre sur les trois principales usines d’eau potable alimentant le territoire (Vicq, Wandignies et Bouchain). La technologie proposée par SUEZ permettra en plus de réduire le calcaire, de répondre à d’autres critères de qualité comme l’élimination des perchlorates. Pour Jean-Roger Berrier, le président du Syndicat des Eaux du Valenciennois « la réduction du calcaire doit être perceptible au quotidien par chacun des habitants ».

UNE EAU ÉQUILIBRÉE EN 2018 A POISSY

La ville de Poissy s’est engagée en faveur de la décarbonatation collective afin que les Pisciacais bénéficient d’une eau adoucie avec une teneur réduite en calcaire dès le 1er juillet 2018. La solution retenue est celle d’une décarbonatation catalytique à la soude. La dureté de l’eau passera alors de 30° F à 15° F, seul le calcaire en excédent est enlevé, l’eau reste parfaitement équilibrée.

DURABILITÉ ET QUALITÉ SUPÉRIEURE A SURESNES

Soucieux d’apporter à ses usagers une qualité d’eau toujours meilleure, le Syndicat des Eaux de la Presqu’île de Gennevilliers a décidé de distribuer une eau adoucie à l’ensemble
des habitants des 10 communes qui composent le syndicat à partir de mi-2018, grâce à une solution de décarbonatation collective.
Cette solution garantit une eau plus durable, avec 15% de baisse des émissions de gaz à effet de serre et la réduction des rejets de produits anticalcaires chimiques.

SUPPRESSION DES SURCOÛTS LIES AU CALCAIRE A LOUVECIENNES

Le Syndicat Mixte pour la Gestion du Service des Eaux de Versailles et Saint-Cloud a choisi pour 2017 une solution SUEZ, permettant d’offrir aux habitants des 22 communes une eau adoucie et de limiter ainsi les gênes et surcoûts liés au calcaire : usure prématurée des appareils électroménagers, augmentation des dépenses énergétiques. Le calcaire sera valorisé par
les agriculteurs comme amendement calcique.