Chargement en cours

Un marais comme dépolluant

Un marais comme dépolluant

Publié le 15 novembre 2015

Le saviez-vous ? Un marais filtrant est apparu sur l’aéroport d’Orly ! Conçu par ADPI (Aéroport de Paris Ingénierie), en collaboration avec le bureau d’études Antéagroup et bénéficiant de l’expertise de SUEZ qui en assure le fonctionnement.

La nouveauté ? Le nettoyage des eaux glycolées

Sur l’aéroport de Paris-Orly, 3 à 5 millions d’eaux de ruissellement sont collectées et traitées chaque année par le Système de traitement des eaux pluviales (STEP) de l’aéroport dont la gestion est assurée par SUEZ. « Quand il pleut sur l’aéroport, l’eau lessive les pistes et collecte par exemple le produit utilisé sur les avions comme le glycol. Utilisé sur les avions comme antigel lors des périodes de grand froid, ce produit peut impacter le milieu naturel s’il n’est pas traité », explique Franck Mereyde, directeur de l’aéroport Paris-Orly. Depuis avril 2014, le marais filtrant permet de traiter ce produit grâce à un procédé naturel de dépollution dédié aux produits hivernaux.  Dans un premier temps, l’eau de ruissellement traitée est envoyée en période hivernale dans un nouveau bassin tampon de 13 000 m3 dans lequel les produits hivernaux commencent à se dégrader. Vient ensuite la seconde phase du traitement : dirigée vers le marais filtrant adjacent de 6 500 m², l’eau est épurée par le sable, les 34 000 roseaux servant quant à eux à oxygéner ce filtre minéral. Le résultat ? L’eau ainsi naturellement filtrée peut rejoindre le milieu naturel. Des capteurs réalisent des mesures en permanence à la sortie du marais pour s’assurer de la bonne qualité des eaux traitées.

Le fruit de la complémentarité

Ce marais filtrant a pu voir le jour grâce à l’expertise des services techniques de l’Aviation Civile mais également d’un groupement d’entreprises  aux compétences complémentaires . L’investissement est de 4 millions d’euros, porté par Aéroport de Paris et renforcé par  une subvention de 20% de l’Agence de l’eau Seine-Normandie : « Aéroports de Paris a toujours eu à cœur d’améliorer la maîtrise de ses impacts environnementaux. Ce marais filtrant permet, grâce à l’expertise de SUEZ, de traiter in-situ les eaux de ruissellement de façon autonome et respectueuse de l’environnement ». précise Franck Mereyde.  

Un projet innovant d’envergure qui souligne et favorise la diffusion de pratiques plus respectueuses de la ressource en eau et de l'environnement. Ou comment concilier « ingénierie » avec « écologie ».