Chargement en cours

Une unité pour traiter le fluor

Une unité pour traiter le fluor

Publié le 26 octobre 2016

L’eau distribuée au sein du Syndicat d’Eau et d’Assainissement d’Arsac, Cantenac, Margaux, Soussans provient de deux forages situés à Margaux et Arsac. Cette eau issue de nappes profondes est naturellement riche en sels minéraux et oligo-éléments dont le fluor. Naturellement présent dans l'eau, le fluor provient de la dissolution des roches au contact de l'eau.

Pour diminuer cette teneur en fluor dans l'eau, le SIEA a mis en œuvre une unité de traitement du fluor intégrée au sein de l’usine de production d’eau potable de Margaux. Concrètement, l’eau brute qui arrive dans l’usine subit une première étape de déferrisation, puis percole sur un matériau spécifique qui absorbe le fluor en excès.

Agréée par les autorités sanitaires et subventionnée par l’Agence de l’Eau Adour Garonne et le Conseil Départemental de la Gironde, cette unité de traitement du fluor a été conçue par Nereo. Elle est exploitée par SUEZ, délégataire du service de l’eau et de l’assainissement pour le compte du syndicat. En fonctionnement depuis juin 2016, l’unité de traitement du fluor permet au syndicat de distribuer une eau conforme aux normes à l’ensemble des habitants du syndicat.

Les actions du SIEA relatives au fluor

Le syndicat a tout d'abord envisagé d’utiliser les solutions classiques de mélange des eaux à partir d’une nouvelle ressource non fluorée. Après étude, cette solution s'est révélée irréalisable pour garantir une ressource en quantité suffisante.

Tout au long du processus de recherche de solutions alternatives, le SIEA a régulièrement informé ses usagers de l’évolution de la situation par le biais des synthèses de l’ARS sur la qualité de l’eau distribuée envoyées chaque année avec les factures d’eau, d’articles dans les journaux municipaux des communes et de courriers d’information à l’attention des usagers, des médecins, des dentistes et pharmaciens.

Le syndicat a également mis tous les moyens en œuvre pour limiter l’impact de la restriction d’usage pour les moins de 12 ans en fournissant de l’eau en bouteille aux structures communales et intercommunales accueillant des enfants.