Chargement en cours

Une eau moins calcaire pour 450 000 consommateurs des Yvelines et des Hauts de Seine

Une eau moins calcaire pour 450 000 consommateurs des Yvelines et des Hauts de Seine

Publié le 30 mars 2017

Le SMGSVESC* et SUEZ inaugurent à Louveciennes une usine de décarbonatation collective le 31 mars 2017 par Erik Linquier, Président du Syndicat Mixte pour la Gestion du Service des Eaux de Versailles et Saint-Cloud (SMGSEVESC) et Jean-Louis Chaussade, Directeur Général de SUEZ. Cette nouvelle usine marque une étape majeure dans la volonté du SMGSEVESC et de son délégataire, la Société des Eaux de l’Ouest Parisien (SEOP, filiale de SUEZ) d’apporter, aux portes de Paris (15 Km), innovation et qualité de service aux usagers du territoire.

En plus de son engagement pour le «zéro phyto» en faveur de la protection de la ressource, de ses avancées en matière de solutions digitales avec le système «Aqua 360» et la mise en place d’une gouvernance rénovée, le SMGSEVESC démontre à nouveau qu’il constitue un territoire attractif, à la pointe des innovations nécessaires à un service public de l’eau exemplaire, tel que les usagers le souhaitent.

Selon un sondage IFOP réalisé en janvier 2017 auprès d’un échantillon représentatif de la population de 18 ans et plus, alimenté en eau potable par l’usine de Louveciennes, le calcaire est le premier motif d’insatisfaction pour 85% des consommateurs de l’eau du robinet. SUEZ, à l’écoute des besoins des collectivités, sait leur proposer des solutions sur mesure, dans une logique de service, pour répondre aux attentes des habitants de leur territoire avec un accès pour tous à une eau adoucie qui permet plus de confort, et une amélioration du pouvoir d’achat : une eau moins calcaire génère une économie moyenne de 150 € par an et par foyer.

Depuis plusieurs semaines,  450 000 consommateurs des Yvelines et des Hauts-de-Seine  bénéficient, d’une eau adoucie grâce à la mise en service d’une usine de décarbonatation collective située sur le site de production d’eau potable de Louveciennes. 

Un procédé développé par SUEZ

Cette nouvelle installation repose sur une décarbonatation par décantation, grâce au procédé DENSADEG®. En augmentant le pH de l’eau avec un réactif alcalin – ici la soude – le calcaire dissous dans l’eau se matérialise et décante. L’eau claire, moins riche en calcaire, est alors récupérée en partie supérieure pour être filtrée.

L’usine de décarbonatation de Louveciennes est capable de traiter jusqu’à 105 000 m3 d’eau adoucie par jour et d’éliminer environ 50% du calcaire en excès présent dans l’eau. Le taux de dureté de l’eau potable en sortie d’usine passe alors de 34 à 20° français.

Que devient le calcaire extrait ?

L’usine de décarbonatation extraira en moyenne 4 000 tonnes de calcaire par an, sous forme de boues, lesquelles seront contrôlées et analysées en continu par la SEOP. En s’associant avec les agriculteurs du territoire, le SMGSEVESC et la SEOP ont mis en place une boucle courte de valorisation. En effet, cet amendement calcique sera utilisé par les agriculteurs d’une cinquantaine de communes des Yvelines afin de remettre à l’équilibre les sols trop acides et d’assurer une bonne minéralité des terres. 

Téléchargez la brochure

 * Le SMGSEVESC est un établissement public territorial qui a pour mission d’assurer la production, le traitement et la distribution d’eau potable. Les  32 communes desservies par le SMGSEVESC regroupent environ 510 000 habitants. Il s’agit de Garches, Marnes-la-Coquette, Saint-Cloud, Vaucresson, Ville-d’Avray, Bailly, Bois d’Arcy, Buc, Chavenay, Fontenay-le-Fleury, La Celle-Saint-Cloud, La Verrière, Le Chesnay, Rennemoulin, Louveciennes, 4 quartiers d’Elancourt, Noisy-le-Roi, Rocquencourt, Saint-Cyr-l’Ecole, Toussus-le-Noble, Versailles, Guyancourt, Montigny-le-Bretonneux, Trappes, Villepreux, Voisins-le-Bretonneux qui regroupent 450 000 habitants alimentés en eau potable depuis l’usine de Louveciennes ; et Maurepas, Coignières, Plaisir, les Clayes-sous-Bois, Bougival, Chateaufort. Plus d’informations sur le site www.etaso.fr.

POUR CONTINUER LA LECTURE

  • dossier Tous à l'eau douce

    Les nuisances dues à l'eau trop calcaire peuvent coûter cher aux usagers comme aux collectivités et aux entreprises. Comparée aux solutions individuelles d'adoucissement, la décarbonatation collective s'affirme comme la plus économique et la plus respectueuse de l'environnement. Le point sur les enjeux de la décarbonatation, ses bénéfices et les solutions proposées.
  • Une eau plus douce grâce à l'adoucissement collectif

    Quelle solution de décarbonatation collective pour limiter les gênes et les surcoûts liés au calcaire ?
  • Une usine d'eau potable qui élimine le calcaire

    Une usine d'eau potable qui élimine le calcaire

    Après huit ans d'études et un chantier réalisé en moins de deux ans, le défi est relevé par le syndicat intercommunal des eaux de la basse Dheune au coté de SUEZ : une nouvelle usine de démanganisation et de décarbonatation est opérationnelle depuis septembre dernier.