Chargement en cours

« les Français et la réduction des déchets » : découvrez les résultats de la 3è édition du baromètre annuel réalisé par Odoxa en partenariat avec SUEZ.

« les Français et la réduction des déchets » : découvrez les résultats de la 3è édition du baromètre annuel réalisé par Odoxa en partenariat avec SUEZ.

Publié le 23 novembre 2022

Pour la 3ème année consécutive, SUEZ et l’institut de sondage Odoxa ont interrogé les Français afin de mieux comprendre leurs comportements autour de la réduction des déchets. Le tri, les moyens mis en place par les collectivités, les habitudes de consommation : retrouvez tous les enseignements à tirer de cette enquête ainsi que des résultats détaillés par région.

En marge de la Semaine Européenne de le Réduction des Déchets, SUEZ en partenariat avec Odoxa a réalisé le 3ème baromètre annuel pour toujours mieux comprendre les comportements des Français vis-à-vis de la réduction de leurs déchets et pour mesurer l’évolution. C’est un échantillon de plus de 12 000 personnes qui a répondu à cette enquête en octobre dernier.

Une préoccupation qui prend de plus en plus de place dans le quotidien des Français

Pour 88% des Français le tri est facile, voire très facile (40%) à mettre en œuvre, c’est un indicateur qui progresse positivement (l’extension du tri qui s’étend dans les villes peut expliquer de tels retours). En parallèle, l’enquête a aussi questionné la population sur les moyens mis en place par les Collectivités Locales : 2 Français sur 3 ont jugé que les Collectivités Locales mettaient suffisamment de moyens à leur disposition pour limiter leurs déchets.

Cependant, l’enquête fait aussi ressortir quelques disparités autour de cet engagement des Français sur la réduction des déchets. D’abord, seuls 37% des Français affirment faire systématiquement attention à limiter leurs déchets. L’engagement varie également selon la sphère privée et professionnelle, il apparaît plus facile de trier à la maison plutôt qu’au travail : 45% des Français jugent que l’employeur ne met pas assez de moyens pour limiter leurs déchets. Il serait aussi moins facile de trier et de réduire ses déchets dans les zones urbaines. Si on prend l’exemple du recours au compost, 55% des pratiquants réguliers habitent dans des communes rurales et 21% dans l’agglomération parisienne, il en est de même pour le choix d’une consommation en circuits courts (33% contre 20%) ou pour faire réparer ses équipements plutôt que de les remplacer (46% contre 32%).  

 

De la pratique occasionnelle à systématique

Point très positif et encourageant, les Français ont la volonté de s’engager dans la réduction de leurs déchets.

Pour 45% des répondants, réduire ses déchets consiste d'abord à bien appliquer le tri sélectif ; alors qu'ils sont 53% à exprimer qu'il s'agit avant tout d'adopter une nouvelle façon de consommer. 

-        63% des Français affirment renoncer aux produits jetables, mais parmi ceux-ci, 33% ne le font qu’occasionnellement

-        Parmi les Français qui se dirigent vers des circuits courts au moins une fois de temps en temps (74%), seulement 28% le font régulièrement

-        37% des Français pensent régulièrement à éviter d’utiliser des équipements et objets plastiques

De nombreux comportements écologiques de réduction des déchets peinent encore à s’installer dans le quotidien des Français ; d’autres pratiques, souvent avantageuses financièrement, comme la revente sur des plateformes de « seconde main », progressent fortement, avec 38% des Français qui achètent ou vendent sur ces plateformes régulièrement (+ 4 points en un an).

Ainsi plusieurs facteurs économiques et climatiques notamment poussent les Français à vouloir s’engager mais des freins sont encore à lever pour que les pratiques deviennent pérennes (habitudes de consommation, organisation des lieux de vie, manque de visibilité sur le volume de déchets produit…).

Pour SUEZ, ce baromètre constitue une source d’informations très riche sur laquelle s’appuyer pour développer des solutions circulaires et accompagner ses clients collectivités dans la préservation des ressources.

 

En savoir plus : 

POUR CONTINUER LA LECTURE

  • Les biodéchets : le nouvel enjeu du tri

    Fin 2023, la loi AGEC rendra obligatoire le tri à la source des biodéchets pour tous les producteurs, particuliers inclus. L'enjeu est de détourner le gisement important de biodéchets présents dans les ordures ménagères en le redirigeant vers des solutions de filières de gestion appropriées et vertueuses. Les collectivités doivent ainsi mettre en place des solutions spécifiques de tri de ce flux à la source, pour les ménages, ce sont de nouvelles pratiques à adopter.
  • En janvier : opération de collecte et de recyclage des sapins de Noël partout en France !

    Un sapin naturel qui a servi de décoration pendant les fêtes peut encore rendre bien des services ! Comme pour tous les autres déchets verts, le sapin est aussi valorisable. SUEZ accompagne de nombreuses collectivités sur l’ensemble du territoire afin de donner une nouvelle vie aux sapins de Noël.
  • Compteur dechet

    Un compteur de déchets intelligent et connecté, pour jeter moins et trier mieux

    SUEZ lance pour la première fois en France le compteur de déchets intelligent. Un service digital inédit à destination des collectivités locales et des usagers afin de leur offrir une vision globale de la production et du tri des déchets sur un territoire, mais également à l’échelle d’un quartier ou d’une rue. Une solution innovante pour contribuer ensemble à la réduction des déchets.