Chargement en cours

Agir pour la ressource en Eau : un appel à projets, cinq innovations dévoilées

Agir pour la ressource en Eau : un appel à projets, cinq innovations dévoilées

Publié le 26 juin 2017

Lancée en septembre 2016 par SUEZ, la troisième édition de l’appel à projets « Agir pour la Ressource en Eau » vise à accompagner, soutenir et faire émerger des initiatives innovantes en France en lien avec la préservation de la ressource en eau.

Outre une dotation de 100 000 € à répartir entre les lauréats, ceux-ci bénéficient de l’expertise de SUEZ pour mener à bien leur projet. Cette année, parmi 90 candidats, 5 lauréats ont été primés : 

Optimiser la performance globale des exploitations agricoles 

Le projet du Centre de recherche de l’Irstea Bordeaux consiste au développement d’un guide et d’un calculateur automatique des indicateurs de la méthode IDEA (Indicateurs de Durabilité des Exploitations Agricoles) pour que les agriculteurs mesurent leur performance globale.

Un circuit cyclable pour mieux protéger les zones humides de Loire-Atlantique 

Les Centres Permanents d’Initiatives pour l’Environnement Loire Océane, Logne et Grand-Lieu et l’association Hirondelle développent un parcours cyclable de 150 km pour une découverte de milieux humides de Loire Atlantique.

Et s’il était possible de capter les ultra-traces de micropolluants ?

Le projet du Laboratoire Géosciences Environnement de Toulouse se base sur la technologie Tracesense qui capte les ultra-traces de micropolluants. Une application est développée pour gérer automatiquement un réseau d’observations de plusieurs capteurs Tracesense. 

L’appartement pédagogique itinérant 

Les Fourmis Vertes sillonnent le territoire à la demande de collectivités et bailleurs sociaux, avec leur camionnette aménagée, l’Appartement Pédagogique Itinérant pour initier tous les publics à des comportements plus écologiques au quotidien.

Les chauves-souris, vigies des zones humides

Le projet du Centre d’Ecologie et des Sciences de la Conservation du Muséum national d’Histoire naturelle s’appuie sur l’écoute des chauves-souris pour développer un bio-indicateur propre aux zones humides. 

POUR CONTINUER LA LECTURE