Chargement en cours

Cinq solutions pour produire de l'énergie locale et renouvelable

Cinq solutions pour produire de l'énergie locale et renouvelable

Publié le 22 septembre 2015

Degrés Bleus est un procédé développé par SUEZ qui permet de récupérer les calories des eaux usées grâce à des échangeurs de chaleur installés dans le réseau d'assainissement.

01. Récupérer l'énergie des eaux usées

Degrés Bleus est un procédé développé par SUEZ qui permet de récupérer les calories des eaux usées grâce à des échangeurs de chaleur installés dans le réseau d'assainissement. Réversible, le système peut assurer le chauffage comme le rafraîchissement d'un bâtiment isolé ou d'un écoquartier

02. Valoriser l'énergie potentielle de l'eau

SUEZ aide les communes dans leur volonté d'autonomie énergétique en valorisant les ressources renouvelables locales. Comment ? Si les conditions le permettent (débit, pente, pression hydraulique...), une turbine de petite taille peut être installée sur les réseaux et produire de l'électricité.

03. Tirer parti du patrimoine bâti

L'intégration de panneaux solaires à haute performance sur la surface occupée par la station (en toiture ou au sol) permet de produire de l'électricité. Celle-ci est utilisée sur place pour augmenter l'autonomie des installations ou vendue à EDF. Une innovation Suez /GDF Suez : les panneaux Solar Activ System (SAS) génèrent à la fois électricité et chaleur.

04. Utiliser les calories des nappes souterraines

Été comme hiver, l'eau des nappes phréatiques est à une température de 14-15?°C. C'est une source d'énergie thermique importante et stable qui peut être utilisée, via une pompe à chaleur, pour chauffer les installations de proximité ou pour les rafraîchir. Les calories peuvent également être injectées dans le réseau de chaleur basse température d'une commune.

05. Produire du biogaz à partir des boues d'épuration

Du procédé de méthanisation des boues et des déchets organiques (déchets fermentescibles, agricoles...) résulte du biogaz utilisé tel quel, dans une chaudière, pour chauffer le sécheur de boues de la station d'épuration. S'il est traité, le biogaz peut être utilisé sur place pour fournir chaleur et électricité. Purifié, il est transformé en biométhane. Sa composition est alors proche de celle du gaz naturel, et il peut donc être injecté dans le réseau de gaz naturel ou servir de biocarburant pour les véhicules adaptés.

POUR CONTINUER LA LECTURE