Chargement en cours

Traces de médicaments dans l'eau, quels impacts pour l'environnement et pour les consommateurs ?

Publié le 16 août 2015

La question des traces de médicaments dans l'eau est un sujet sensible qui suscite beaucoup de commentaires médiatiques et déclenche les craintes des consommateurs.

"La présence de ces traces dans les rivières et les nappes souterraines est démontrée, mais à des niveaux très faibles, de quelques nanogrammes par litre. Si l'on peut repérer des résidus d'aspirine dans de l'eau potable, il faudrait boire, en une fois, plusieurs mètres cubes, voire centaines de mètres cubes d'eau pour avoir l'équivalent d'une dose thérapeutique. Les dispositifs modernes dans les stations d'épuration et les usines de traitement sont efficaces. Les consommateurs peuvent donc se rassurer : l'effet direct de ces molécules sur leur santé est considéré comme nul. Cependant, la contamination des eaux doit être considérée avec sérieux, car on ne peut écarter « l'effet cocktail ». Il n'est ainsi pas impossible que la synergie de tout ce que l'on boit et mange dans la journée (notamment les aliments avec des pesticides) puisse provoquer un éventuel effet perturbateur endocrinien. L'impact environnemental est, quant à lui, fort probable, mais il n'y a pour le moment pas de résultats clairs de l'effet éventuel de ces résidus sur la flore ou la faune aquatique, aux doses rencontrées."

Philippe Hartemann, professeur de santé publique à la faculté de médecine de Nancy

POUR CONTINUER LA LECTURE

  • Coup double avec On'connect™ coach: accompagnez les usagers dans la réduction de leur facture d'eau et d'énergie

    Convictions environnementales et économies ne font pas souvent bon ménage. Et pour cause, les produits à faible impact environnemental sont souvent plus coûteux que ceux moins respectueux de l'environnement. Pourtant, avec les compteurs communicants, de nouvelles options existent grâce notamment à l’analyse avancée des données de l’eau.
  • Quelle est la perception des français de l'eau et de son service en 2018 ?

    Depuis maintenant 22 ans, le CIEAU (centre d’information sur l’eau) recueille l’opinion du grand public sur l’eau et son service afin de mieux comprendre les attentes des consommateurs, percevoir leur opinion mais aussi réfléchir aux problématiques de l’eau sur le territoire.
    Cette enquête nationale est un formidable panorama sur de très nombreux sujets : perception du prix, goût, qualité de l’eau, satisfaction envers les services de l’eau…
    Petit tour d’horizon sur les résultats de l’étude (réalisée du 23 avril au 17 mai auprès de 2 506 individus) annoncés en décembre dernier.
  • L’innovation au service du littoral

    Avec près de 20 000 kilomètres de rivages, la préservation du littoral français est aujourd’hui un défi majeur, généré par les pressions démographiques et touristiques sur la côte, ainsi que par le changement climatique et l’intensification associée des épisodes de précipitations extrêmes. Pour s’adapter à ces phénomènes et garantir une activité économique respectueuse de son environnement, quelles sont les solutions pour les collectivités littorales ?